Jeunes agriculteurs et FDSEA 33 mobilisent les parlementaires 

Jeunes agriculteurs et FDSEA 33 mobilisent les parlementaires 

Lundi 29 février, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de Gironde avaient choisi d’immerger les députés et sénateurs girondins dans la réalité agricole locale.

Prenant pour support une exploitation laitière de la périphérie bordelaise à l’heure de la traite, les syndicalistes ont tout d’abord rappelé aux parlementaires le contexte de crise profonde que traverse aujourd’hui le monde agricole et ses causes.

L’accent a donc été mis tour à tour sur:

– Les conséquences paysannicides de la guerre des prix que se livrent non seulement les enseignes de grande distribution mais aussi les entreprises de transformation alimentaire,

– les entraves à la valorisation des productions françaises et à fortiori locales,

– l’accumulation de normes, charges et autres distorsions de concurrence avec les produits importés d’autres pays de l’Union Européenne et des pays-tiers.

– le lourdeur des démarches administratives,

– l’absence déplorable de l’Europe dans la gestion des crises agricoles et dans la régulation des marchés .

Les échanges sur le devenir de l’agriculture française se sont ensuite poursuivis avec les députés présents quant à leurs ambitions en matière de préservation de notre agriculture, de ses emplois directs et induits, de ses savoir-faire et d’équilibre de nos territoires. Afin qu’ils puissent défendre le « produire français pour manger français » dans leur mandat législatif et de faire évoluer la politique parfois trop libérale de l’Union Européenne, les parlementaires se sont vus remettre une liste d’une douzaine de « questions de paysans » incontournables, ainsi qu’une série de documents utiles sur l’économie des filières agricoles.