Edito Janvier 2016 : Un début d’année sur fond de crise agricole

Edito Janvier 2016 : Un début d’année sur fond de crise agricole

2015 se termine avec son lot de changements, nouvelle PAC, réforme territoriale, loi d’avenir, mais se sont surtout les difficultés de certaines filières notamment l’élevage qui ont marqué les esprits durant cette année.

Les « solutions » d’urgence apportées en 2015 par le gouvernement n’ont pas répondu aux problèmes structuraux rencontrés par cette filière.

En 2016, les éleveurs sont à nouveau dans la rue.

Comment peut on laisser des dizaines de milliers d’agriculteurs sans avenir?

Le gouvernement mais aussi la société doit imaginer l’agriculture de demain. Tous les jours, 870 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde et nos agriculteurs peinent à écouler leurs productions.

Doit-on faire le choix d’une agriculture « industrielle » orientée vers le prix comme nos voisins allemands ou d’Europe de l’Est? Cette orientation ne peut être efficace que si des mesures fortes sont prises afin d’arriver à une harmonisation européenne, harmonisation que nous demandons depuis si longtemps.

Ou doit-on faire le choix d’une agriculture « artisanale » orientée vers la qualité et de mettre en avant nos terroirs, nos AOC, nos savoir faire? Dans ce cas c’est la société que nous devons éduquer. Nous devons aller au devant des consommateurs pour leur expliquer nos produits, notre travail, nos prix.

Tout cela préfigure encore de nombreux échanges, discussions voir combats pour Jeunes Agriculteurs.

Mais pour faire entendre notre voix nous devons être nombreux et mobilisés.

Christophe Rebillou
Vice président de JA33